Le P’tit Rhino, c’est rosse !

Il aura donc fallu que des remous agitent le conseil municipal pour que la municipalité se décide à délivrer quelques informations à ses administrés. Le feuillet « Les échos du P’tit Rhino » nous laisse néanmoins un peu sur notre faim : quelques informations sur des activités secondaires ou des manifestations passées et connues de tous, et une « mise au clair » qui nous plonge dans des eaux plus que troubles et soulève plus de questions qu’elle n’apporte de réponses…

  • Quid de la réalisation du PLU et des perspectives de construction de nouveaux logements à Saint-Maime ?
  • Quid de l’accès à la déchetterie de Mane pour éviter les insupportables transports au fin fond de la commune de Villeneuve ?
  • Quid des relations avec l’Agglomération DLVA et l’éventualité d’un retrait de notre commune ?
  • Quid de la situation du secrétariat de Mairie après la mise à pied de la secrétaire ?

Enfin, quels sont ces « mensonges et rumeurs infondées » qui seraient répandues par le premier adjoint François Baille ? Comment et par quoi son prétendu rapprochement avec l’équipe sortante se manifeste-t-il ? L’élu mis ainsi en cause à fait savoir que le Maire lui avait retiré toutes ses délégations, notamment le suivi des travaux réalisés sur la commune dont tout un chacun avait pu apprécier l’efficacité après des années de laisser-aller. Cette sanction inexpliquée a-t-elle ou non été prise et qu’est-ce qui l’a motivée ?

Il ne suffit pas de crier à la trahison et d’accuser de mensonge pour éclaircir une situation dont on a pu se rendre compte, avec la démission de deux membres du Conseil municipal, qu’elle était la marque de quelques problèmes de fonctionnement au sein de ce conseil.

Plutôt que de lancer des anathèmes, peut être faudrait-il songer, après un an et demi de déficit de communication, à informer clairement et honnêtement les administrés qui, aujourd’hui, tombent des nues et se posent des questions…

4 réflexions au sujet de « Le P’tit Rhino, c’est rosse ! »

  1. Monsieur Longeverne, ou tout simplement monsieur Thomas.

    Par de petites ruades vous commencez a critiquer timidement la municipalité que vous avez contribué a mettre en place. Sans doute regrettez-vous votre défection.
    Alors que vous appelez a la cordialité et le respect de tout un chacun dans la plupart de vos articles voici deux termes qui semblent pourtant faire partie de votre panoplie et qui ne vous écœurent toujours pas :
    « Rumeurs infondées et mensonge » : vous en avez assez répandu durant votre campagne envers les prec edentes municipalités et le personnel communal.
    « Anathème » : un autre de vos chevaux de bataille depuis de nombreux mois déjà contre de nombreuses personnes et que vous maniez avec brio.
    Quand aux dossiers piégés et bourrés d’irrégularités de votre précèdent article c’est une insulte envers le travail de mes collègues secrétaires.
    Je passe sur le laisser aller dans le suivi des travaux et autres balivernes diffusées dans ce brulot .
    Sans doute aurez-vous a cœur d’écrire dans le futur des courriers moins fielleux.
    PS : Dans leur puérile guerre des boutons les enfants de Longeverne et Velrans avaient plus de panache que vous.

  2. Il est vrai que le seul intérêt de cet Echo se trouve dans l’encart vert page 2, car on se pose des questions comme vous le dites, mais la feuille répond à d’autres questions qui sont là pour la décoration.
    Un rapprochement avec l’équipe sortante ? Dans le tract, il est écrit « l’équipe battue » ce qui dénote déjà d’une mentalité peu encline au compromis. Et puis l’équipe sortante ce n’est pas clair car des sortants étaient dans les trois listes.
    On peut critiquer le premier adjoint pour le choix de ses leaders, mais on l’a vu très motivé sur le terrain, ce qui à son âge est remarquable.
    La situation c’est une équipe qui rétrécit, un soutien des administrés qui s’étiole, des salariés qui ont peur. Dans le programme de l’équipe vainqueur (!) n’y avait-il pas le slogan « préparez-vous à être surpris » ? Ah non je me trompe, ça c’était la pub Germanwings. Conseillers, préparez vos parachutes tant qu’il est temps.

  3. Si la paranoïa m’a atteint, vous en êtes le vecteur, et je considère ce terme comme venant d’un connaisseur.
    Quand a mon esprit s’il bat la campagne le vôtre ne fait que remuer la boue.
    Et oubliez la démocratie car de vos articles la souveraineté n’émane que de vous.

Répondre à dulcourut Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *