La liste de renouveau municipal
« Pour Saint-Maime » modifiée

Lors de la réunion publique du samedi 22 février, Jacques THOMAS, à l’origine de la création de la liste de renouveau municipal « Pour Saint-Maime » avec François BAILLE (tous deux conseillers municipaux sortants), a expliqué les raisons de son retrait de cette liste :

« Membre du Conseil municipal depuis 2008, j’ai pu me rendre compte du fonctionnement de ce Conseil, de la manière dont les décisions y étaient prises et du mépris des élus à l’égard des habitants de notre village.
J’ai estimé qu’un changement radical de l’équipe municipale était nécessaire et, avec François Baille – placé arbitrairement avec moi dans l’opposition – nous avons travaillé depuis 2012 à la constitution d’une liste qui est aujourd’hui la liste « Pour Saint-Maime ».

J’en ai pris la tête non par ambition personnelle (le prestige de l’écharpe tricolore ?), encore moins, comme certains ont pu le prétendre, par désir de vengeance (vengeance de qui ? de quoi ? Cela n’a pas de sens !), mais par la conviction profonde qu’il fallait enrayer le déclin de notre village et qu’il y avait une forte attente de changement chez ses habitants après des décennies de renouvellement systématique des mêmes personnes.

Quelques polémiques récentes auraient semble-t-il révélé que j’avais soulevé contre moi près de la moitié du village, faisant courir un risque électoral non négligeable à cette liste.
Mon objectif primordial étant le renouveau municipal et le remplacement des élus actuels, et après avoir concentré sur moi toutes les médisances et calomnies, j’ai donc décidé de me retirer pour conserver à la liste « Pour Saint-Maime » toutes ses chances de succès.
C’est tout simple !

Bien entendu, je continue d’apporter tout mon soutien à cette liste. »

Jacques THOMAS est donc remplacé en tête de liste par Mireille BOR, conseillère municipale sortante de la ville de Cabriès (Bouches-du-Rhône) où elle était déléguée aux travaux.
Souhaitons qu’elle soit en mesure de conduire cette liste au succès.
Elle défendra le programme de renouveau élaboré par son équipe sous la direction de Jacques THOMAS depuis 2012 et qui a visiblement inspiré les listes concurrentes.
Nous sommes confiants dans la clairvoyance des habitants de notre village pour séparer le bon grain de l’ivraie et reconnaître les candidats digne de confiance à la lumière des 6 années qui viennent de s’écouler !

Découvrez le programme de la liste « Pour Saint-Maime »…

La liste de renouveau municipal
« Pour Saint-Maime » présente ses projets

Photo du groupe des membres de la liste de renouveau municipal "Pour Saint-Maime"La liste « Pour Saint-Maime », conduite par Jacques THOMAS et désormais au complet, va tenir une réunion publique samedi 22 février à 16 heures, au Camping La Rivière de Saint-Maime.

Chaque membre de la liste y présentera ses motivations et ses ambitions pour notre commune. Les projets défendus par cette liste seront également exposés et débattus avec le public.

Allez-y nombreux et n’hésitez pas à poser des questions !

Le personnel municipal inquiet
d’un changement de Maire ?

Un article précédemment posté sur ce blog a créé une vague de contestation de la part du personnel municipal de Saint-Maime qui a demandé sa suppression.

Notre but n’étant pas de soulever des querelles stériles mais de permettre des échanges constructifs entre les habitants de notre village, nous accédons bien volontiers à leur demande. Ce texte remplace donc le texte précédent qui semble avoir été mal compris.

Nous n’avions pour intention ni de blesser, ni de mettre en cause l’intégrité ou le travail de quiconque. Nous avons simplement mentionné une rumeur bien réelle sur les craintes de perte d’avantages financiers des employés municipaux en cas de changement de Maire. 
Rumeur sans doute destinées à créer la méfiance à l’égard de ceux qui réclament du changement dans la manière dont les élus gèrent notre commune.
Nous avons aussi fait ressortir qu’il est plus facile de lancer des rumeurs que de faire des propositions concrètes aux administrés. 

Les lecteurs de ce blog ne doivent donc pas se méprendre : sachons reconnaître les personnes qui font des efforts d’information et de dialogue. Les animateurs de ce blog en font partie et, depuis deux ans, essaient d’éclairer les débats indispensables à une bonne démocratie.

De la discussion naît la lumière, à condition de discuter sans parti pris et en connaissance de cause !
Pour cela il faut obtenir des informations et comparer les sources. Nous essayons de vous y aider.
Merci à ceux qui prennent le temps de lire et de participer aux débats sereinement : ils font avancer les choses…

Tous au Kiosque Rencontres !

Tous les vendredis soir de 18 à 20 heures, l’Association « Vivre à Saint-Maime » accueille sur son « Kiosque Rencontres » du Parc de la gare tous ceux qui souhaitent se rencontrer pour parler des affaires de la commune, de la vie quotidienne, savoir ce qu’il s’y passe et faire des suggestions pour l’animation ou l’amélioration de notre village.

Autour d’un brasero sur lequel grillent des châtaignes et tout en dégustant un bon vin chaud, vous pourrez y rencontrer (entre autres) les personnes qui seront certainement candidates aux élections municipales du mois de mars prochain.

Une bonne occasion de leur demander ce qu’ils comptent faire pour ranimer le village et défendre nos intérêts au sein de la fameuse Communauté d’agglomération de Manosque (la DLVA) dont les effets ne se feront sentir réellement qu’après ces élections municipales !

Du changement
aux prochaines municipales ?

Le journal Haute Provence Info du vendredi 10 janvier vient de révéler la constitution d’une liste « Pour Saint-Maime » en vue des élections municipales du 23 mars prochain.
Jacques THOMAS et François BAILLE, deux membres de l’actuel conseil municipal, figurent en tête de cette liste qui sera conduite par Jacques THOMAS.
l'équipe de la liste Pour Saint-Maime pose devant le village
Son projet mise, semble-t-il, sur une meilleure concertation avec les administrés et une attitude exigeante vis-à-vis de la Communauté d’agglomération de Manosque dans laquelle notre commune a été entraînée contre la volonté d’une très large part de la population (Voir nos articles du 24 février 2012 et du 26 avril 2012).

Les autres membres de l’équipe sortante n’ont pas encore dévoilé leur projet. On peut s’attendre de leur part à une vague d’autosatisfaction qui ne fera certainement pas oublier comment nous avons été tenus à l’écart de toute information sur des sujets aussi graves que la réforme territoriale, le SCOT… et plus généralement sur tout ce qui fait la vie municipale.

Bref, la campagne qui va commencer s’annonce passionnante, ne manquez pas d’y participer et d’accorder toute votre attention aux discours des uns et des autres !

Les écrits restent…

L’heure du bilan n’a pas encore sonné pour la municipalité sortante, mais nous avons eu la curiosité de comparer les annonces faites dans la profession de foi de la liste municipale lors des élections de 2008 avec les réalisations effectives depuis cette date.
Dans son introduction, Monsieur Georges Roux, tête de liste et candidat au poste de Maire annonçait :
« Le 1er janvier 2000, Saint Maime a créé, avec les communes de Villeneuve et de Volx, la communauté de communes ILO (Intercommunalité du Luberon Oriental), à taxe professionnelle unique. Les communes de La Brillanne, en 2003, et d’Oraison en 2006, ont rejoint la communauté .
Cette coopération s’est révélée essentielle pour la vie de la commune. Des économies d’échelle et la mutualisation des moyens ont permis :
• l’amélioration, la sécurisation de services aussi essentiels que l’eau, l’assainissement, la collecte des ordures ménagères ;
• l’existence de services (centre aéré, enseignement de la musique à l’école) que la commune seule n’aurait pu mettre en place ;
• la gratuité des transports scolaires ;
• une solide solidarité financière au travers de la dotation de solidarité communautaire ; des fonds de concours, des travaux effectués directement par la communauté.
 »

Paradoxalement, on retrouve les même arguments que ceux développés pour justifier le passage de la Communauté de Communes ILO à la Communauté d’agglomération. Avec quelques différences cependant :
– la sécurisation de l’approvisionnement en eau pendant les périodes de sécheresse n’a pas été le fait de ILO, mais le fait de la Commune de Mane qui a bien voulu raccorder une canalisation sur notre réseau pour nous approvisionner ;
– les services comme le centre aéré n’ont pas été repris par la Communauté d’agglomération. Quant à l’enseignement de la musique à l’école, il semble bien qu’il n’ait jamais existé !
– la solidarité financière consiste en fait simplement à recevoir le retour des taxes que les entreprises (et prochainement les ménages) versent directement à la Communauté, déduction faite du prix des services assurés par cette Communauté.

On voit qu’il existe une certaine distance entre les annonces des responsables municipaux depuis 2008 et la réalité des choses que tout un chacun peut vérifier facilement.
Prochainement, les sortants vont nous annoncer de belles promesses du même acabit pour espérer continuer à maintenir notre village dans la léthargie que nous connaissons depuis 6 ans. Pensent-ils être encore crédibles ?

Un logo révélateur pour la DLVA

Le logotype d’une entreprise ou d’une institution est destiné à véhiculer une symbolique qui représente l’identité et la personnalité de cette organisation.
Le logo définitivement adopté par la Communauté d’agglomération DLVA est sur ce point une réussite parfaite ! On peut y voir en effet les initiales des territoires Durance, Luberon, Verdon, soit « dlv » passer dans le collet qui va les étrangler, tout comme on piège les grives ou les lapins !

Bien entendu, ce collet se pare de jolies couleurs, comme les belles promesses faites aux élus trop crédules des 26 communes pour qu’ils se soumettent sans broncher à ce regroupement forcé.
Comme quoi la vérité finit toujours par éclore, parfois à l’insu de ceux qui voudraient la cacher ! Car c’est certainement sans le vouloir que les élus de la DLVA ont choisi un logo aussi révélateur. Il faudrait leur apprendre à décrypter les images !

Une rentrée en chansons…

Après la pause estivale, notre blog reprend vie en vous souhaitant une bonne rentrée et une reprise d’activités dans les meilleures conditions en ces temps difficiles.

Affiche du concert Jean Ferrat par le Chœur du Pays de ForcalquierAlors, ne boudons pas notre plaisir de voir l’association saint-maimoise « L’œuvre au noir » organiser un concert de chansons de Jean Ferrat par le Chœur du Pays de Forcalquier dans l’ancien bâtiment des douches du site haut de la mine, le samedi 21 septembre à 18 h.
Ces paroles et ces musiques que nous avons tous en tête (à l’exception des plus jeunes, sans doute, qui gagneront à les découvrir) trouveront un cadre propice dans ces murs que des artistes locaux mais inconnus ont recouvert de bien jolis « graphs ».
Bref, une exposition d’Art contemporain à savourer en musique et en chansons, qui s’en plaindrait ? Venez nombreux !

Un des graphs du site haut de la mine de Saint-Maime

La kermesse des enfant

Le 30 juin, la nouvelle association de parents d’élèves « Les mines aux enfants » organisait une kermesse au profit de la coopérative scolaire, sous les frondaisons du parc de la gare. Toutes sortes de jeux d’adresse étaient proposés aux enfants de tous ages, pendant que les parents pouvaient se rafraîchir au bar !
Nous sommes heureux de vous proposer ici quelques images de cette journée très réussie.
La pêche au canard
Le tir à l'arc
Le maqillage
Le jeu de massacre
Tous à la pêche !

Première réussie pour la fête de la musique !

Les danseurs country du groupe American Dancers 04

les American Dancers 04 en pleine action…

C’est au son de la Country Music du groupe AMERICAN DANCERS 04 que s’est déroulée la première fête de la musique de Saint-Maime, organisée par l’association Vivre à Saint-Maime. Initiation et démonstration de ces danses très stimulantes ont précédé un grand barbecue et le bal populaire mêlant tous les genres de musiques, dans une franche bonne humeur et une température des plus douces jusqu’à une heure avancée.
le public à la fête de la musique 2013 de Saint-Maime
De nombreux habitants de notre village ont participé à cette fête avec la promesse de faire encore mieux l’année prochaine et le souhait de voir ce genre de manifestation se renouveler plus fréquemment. Les animateurs de Vivre à Saint-Maime ont retenu le message !
A partir de la rentrée, des cours de danse country devraient être proposés à la Salle polyvalente.